Le paradoxe de Fermi

Le paradoxe de Fermi

Les Extra terrestres sont dans nos films, nos jouets et nos livres,

partout sauf où ils devraient être : dans l’espace!

Mais où sont ils?

paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-1

paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-2 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-3

paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-4 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-5 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-6 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-7

paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-8 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-9 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-10 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-11 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-12 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-13 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-14 paradoxe_Fermi_Xavier_Prudent-15

Vous voulez en savoir plus?

  • 1) Si vous voulez lire l’article de Mr Hart [PDF]
  • 2) Kurzgesagt : une chaîne youtube de vulgarisation de grande qualité a fait 2 vidéos sur le paradoxe de Fermi [LIEN]
  • 4) Et bien entendu C’est pas sorcier [LIEN]
  • 3) Isaac Asimov a donné une autre explication du paradoxe de Fermi dans une de ses meilleures nouvelles [LIEN]
  • 4) Si vous voulez cherchez une planète habitable avec des Quebecois c’est par ici sivouplait [LIEN]
  • 5) Un très bon livre de science fiction sur l’enjeu et les risques du contact extra terrestre : l’étoile de Pandore, de Peter Hamilton [LIEN]
  • 6) Le meilleur pour la fin : la vie extra terrestre par Mr François Pérusse [LIEN]

 

© 2016, xavier. Tous droits réservés Pour utiliser ce contenu, contactez moi.

2 thoughts on “Le paradoxe de Fermi

  1. L’auteur et ufologue Jean Casault traite aussi de cette question dans ces livres et offres des théories autant intéressantes. Une facile à expliquer; si un singe tombe sur mon iphone, il ne comprendra probalement rien à ce qu’il voit. Autant que nous avons peut-être été en contact avec eux sans le comprendre.

    1. Merci pour la référence, c’est en effet une autre hypothèse tout à fait plausible. Un détail cependant : si nous tombions sur par exemple un grand monolithe noir planté sur la lune, même sans comprendre sa signification nous saurions que “quelqu’un” d’autre existe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *